Stravius/Chrétien : un couple en crise ?

Jérémy Stravius n’a pas été tendre avec son entraîneur, mercredi, après sa finale du 100 m nage libre. Mécontent de son chrono (2e en 48’’90), il avait remis en question la méthode de Michel Chrétien. Dans ces conditions, quel avenir pour le champion olympique (relais) et du monde, alors que son mentor s’apprête à rejoindre l’INSEP. Des regrets sur la forme ... ... [Lire la suite]

Christophe Riblon, de l’autre côté de l’écran

P ourquoi tu les appelles encore tes collègues d’AG2R ? » Avec sa malice habituelle, Cyrille Guimard aimer taquiner. Cette fois-ci, il reprend gentiment Christophe Riblon, lequel, depuis cet hiver, n’est plus un coureur d’AG2R, après y avoir passé toute sa carrière professionnelle entre 2005 et 2017. L’attache reste bien évidemment forte pour lui. Mais ses « collègues... ... [Lire la suite]

Achour : ’’Je vais vendre très cher ma peau’’

Avant de rejoindre le Canada et Québec, où il défiera dans la nuit de samedi à dimanche (entre 4 et 5 heures du matin en France) David Lemieux (29ans, 38victoires dont 34 avant la limite, 4 défaites dont 2 avant la limite) qui a disputé trois championnats du monde chez les moyens et en a même gagné un (en IBF en 2015), Karim Achour (31 ans, 26victoires dont 4 avant la limite, 4 défaites, 3nuls)... ... [Lire la suite]

Dupuy (Saint-Quentin) : ‘‘Tout le monde pense à la Pro B’’

Relégués en fin de saison dernière en Nationale 1, les Saint-Quentinois n'ont jamais été aussi bien placés pour retrouver leur place en Pro B. En début de saison, les ambitions axonaises n'étaient pourtant pas aussi élevées. « Je voulais surtout que l'équipe termine le plus haut possible pour que les play-offs se disputent d'abord au Palais des sports », explique le président Patrick Dupuy. L'o... ... [Lire la suite]

Un camp de nomades passé au crible par les forces de l’ordre à Pont-Sainte-Maxence

Certes, l’opération a commencé en douceur à 9heures, jeudi matin, et non à l’aube. Mais les forces de l’ordre étaient venues en nombre dans le camp de la communauté des gens du voyage du quartier de Sarron à Pont-Sainte-Maxence. Une quarantaine de gendarmes, 15 policiers, trois policiers municipaux étaient présents et secondés par deux agents spécialisés du groupement d’intérêt économique Argos... ... [Lire la suite]

Pourquoi ça chauffe à l’aéroport

Ce n’est pas la guerre. Mais une mise au pas! », estime cet élu, bon connaisseur de l’aéroport de Beauvais-Tillé. Tandis que ce proche du dossier évoque des négociations « viriles mais correctes. » Selon le même, « pas de quoi fantasmer. » Il n’empêche que depuis quelques mois, les relations se sont crispées entre le syndicat mixte SMABT, propri... ... [Lire la suite]

La voiture à 2€ plus facile

Dix véhicules supplémentaires et des conditions d’octroi considérablement élargies… Réuni en session plénière, le conseil régional des Hauts-de-France a décidé de donner un nouvel élan au dispositif «En route pour l’emploi». Lancé en janvier 2017 dans le cadre plus général de la politique de retour à l’emploi, ce dispositif permet aux personnes en période d’essai qui... ... [Lire la suite]

Le spectacle de Mado la Niçoise à Amiens au profit des enfants handicapés

Il reste encore des places. « Et il est possible de les acheter sur place le soir du spectacle », précise Hélène Cuvillier-Vasseur, une des membres du Rotary Amiens cathédrale. Pour sa soirée «Rire pour une grande cause», au profit de l’association Les Chrysalides, le club a choisi le nouveau spectacle de Mado la Niçoise, ce samedi 26 mai à MégaCité. Depuis ... ... [Lire la suite]

The Boston Club, la recette du succès pour les sœurs amiénoises Seren-Rosso

Sœurs, Jasmine et Flavie Soren-Rosso ne sont pas que jeunes et jolies. Après une expérience professionnelle à l’étranger, en Chine, aux États-Unis et en Inde dans le secteur de la métallurgie pour la première, passée par l’école Centrale à Paris; en Chine et en Norvège dans l’hôtellerie de luxe, pour la seconde, diplômée d’une école de commerce, elles ont décidé, à 29 et 26 ans, de créer leur e... ... [Lire la suite]

La maire d’Amiens temporise au sujet de la statue

Deux semaines après la dégradation le dimanche 13 mai de la statue de l’homme sur sa bouée, par deux joueurs de rugby l’Olympique Marcquois rugby originaires de Marcq-en-Barœul (Nord), la maire d’Amiens, Brigitte Fouré (UDI), ne jette pas de l’huile sur le feu. Pour l’heure, la statue est entre les mains du musée de Picardie en charge d’expertiser le niveau de la dégradation et de solutionner s... ... [Lire la suite]