«Si un terroriste rentre dans cette école, c’est pour faire un maximum de victimes en un minimum de temps»

Le discours est rôdé, la rhétorique porte et l’uniforme fait forcément mouche. Il faut dire que Robert Deixonne n’a pas attendu les «Rencontres de la sécurité», pour arpenter les salles de classe. Avec ses presque 850 interventions à l’année, le référent scolaire du commissariat de police de Roubaix jongle entre la prévention et la répression, pour le plus grand bonheur des chefs d’établissemen... ... [Lire la suite]