Les véhicules étaient-ils conformes à la circulation?

Le dossier s’est avéré complexe et nébuleux, mercredi 5 décembre, au tribunal correctionnel de Senlis. À l’audience, deux prévenus, soupçonnés de complicité d’escroquerie par une personne chargée d’une mission de service public et mise en danger d’autrui par violation d’une obligation réglementaire de sécurité ou de prudence. L’un, Issac T., âgé de 43 ans, est expert automobile... ... [Lire la suite]