Le mapping succède aux pétards pour dépoussiérer l’embrasement du beffroi

La transition était amorcée depuis trois ou quatre ans. De moins en moins de pyrotechnie, de plus en plus de jeux de lumières et d’images projetées sur le beffroi et les façades, le tout agrémenté d’effets sonores. Le feu d’artifice du premier week-end de septembre faisait certes partie de l’ADN des fêtes d’Arras, mais en coulisses, cela n’était parfois pas sans donner quelques sueurs froides a... ... [Lire la suite]