Il reconnaît avoir incendié une voiture de police près du commissariat

C’est la troisième fois en quelques mois que cet Anzinois se présentait dans le box des prévenus du tribunal de Valenciennes. Déjà condamné, ce retraité de 62 ans, qui reste présumé innocent jusqu’à la décision finale des magistrats, aurait mis le feu à un véhicule de police pourtant sérigraphié, rue Simon-Leboucq, et à plusieurs poubelles, vendredi, vers 5h30. Faits qu’il a reconnus lors de sa... ... [Lire la suite]