Grand Débat national dans la Vienne : l’analyse d’un politologue poitevin

Qu'est-ce qui vous a le plus frappé ?« Il est surprenant de constater le manque d'investissement des jeunes dans les réunions. Certainement dû au caractère très officiel du débat, tenu dans les locaux publics, organisé par les maires. La moyenne d'âge tournait autour de 60 ou 70 ans. Et puis un regret : l'Europe, cette grande absente des discussions à deux mois du scrutin. » La participation témoigne selon vous d'une ... [Lire la suite]