Dans l’attente d’une confirmation ADN, les roses fleurissent la mémoire de Théo

Après une nuit agitée, le ciel est d’un bleu presque immaculé, ce jeudi matin à Lens. Rue Étienne-Dolet, sur le seuil de l’ancienne boulangerie du numéro 102, des dizaines de roses blanches s’accumulent depuis la veille. C’est dans l’entrepôt contigu que, vendredi dernier, un corps a été retrouvé par deux jeunes explorateurs urbains. Selon toute vraisemblance, il s’agit de celui de Théo, 14 ans... ... [Lire la suite]