Assassinée en 1936, exhumée aujourd’hui

Près de quatre-vingt-trois ans plus tard, la mort tragique de Renée Lafont tombée dans l’oubli pendant la Seconde Guerre mondiale, revient au premier plan, de chaque côté des Pyrénées. L’Amiénoise de naissance est considérée comme la première femme journaliste fusillée en temps de guerre, assassinée dans l’exercice de ses fonctions. Et la nouvelle résonne fortement entre l’Espagne et la France,... ... [Lire la suite]