Aïda Jaafar prend ses distances

A l'ouverture du conseil municipal, Aïda Jaafar, élu de la majorité, a demandé à s'exprimer. Les propos de la conseillère ne concernaient pas l'ordre du jour du conseil, ni des informations, mais un discours à l'encontre de l'adjoint Ludovic Devergne, « apparatchik d'une majorité de circonstance » et du maire Jean-Louis Chardonneau, « cumulard avec ses 37 années d'insuffisance politique ». Une attaque ponctuée d'une promesse: « Je serai en devoir ... [Lire la suite]