Aglaé Ferrandon, l’infirmière qui soignait les militaires blessés à Dun-sur-Auron

Aglaé Ferrandon a 23 ans lorsqu'elle s'engage comme infirmière à l'hôpital bénévole n°4 bis de Dun-sur-Auron. On est en septembre 1914. La guerre a éclaté depuis un mois entre la France et l'Allemagne et déjà, les hôpitaux militaires permanents, comme celui de Baudeus à Bourges, sont saturés. On organise alors la mise en place d'hôpitaux temporaires dans tous les bâtiments disponibles, principalement ceux des écoles et des institutions ... [Lire la suite]